Lettre à gitan

02 mars 2009

Mon Adoré

Le temps passe...Tu es toujours la mon bel amour. Bien au chaud dans mon coeur.

Je pense a toi souvent, a cette fichu journée, a tes yeux clos. Comment pourrai je oublier?

Le printemps revient...Je me souviens...Petit chat paresseux, étalé au milieu des herbes hautes et des fleurs des champs...Ou petit chat coquin courant a perdre haleine après avoir volé un petit bout de viande tant convoité...

J'esquisse un sourire...Tu es toujours à mes côtés...Mon Adoré...

Posté par Zarasam à 23:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 avril 2008

Rêve de toi

Bonjour mon beau.

J'ai rêvé de toi cette nuit. Comme c'est bon de te voir mon cœur mais j'avoue que maintenant j'ai la mélancolie au bord des yeux.
Et je me pose trop de questions. Est ce mon imagination, mon inconscient qui vient combler tant bien que mal mon manque de toi? Ou est ce toi qui m'envoie des mots d'amour, qui vient visiter mes nuits?
J'ai envie de croire à cette deuxième hypothèse même si mon esprit tente de rationaliser tout ça.

Merci pour ce petit câlin mon tendre.
A bientôt j'espère...

Posté par Zarasam à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2008

...

J'aimerais trouver un cœur ami a qui confier ma peine.
Mais qui pourrai comprendre combien ton départ est une douleur?
Je me sens tellement seule ici.

Je cache mes larmes.
Je camoufle, je maquille mais je n'arrive plus a rire comment avant.
Je me sens boiteuse.
J'avais un rêve, vivre a tes côtés,
te voir vieillir près de moi.

Mon ami, l'a vie en a décidé autrement.
Je suis seule mais fière de t'avoir connue
heureuse de t'avoir reconnue parmi tous...

Je ne te dis pas adieu, c'est trop dure pour moi
Je te dis juste au revoir et a bientôt...
A la prochaine vie...

Je t'aime

Posté par Zarasam à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2008

Mon cœur, la douleur de ton absence se ravive.
Il fait doux, le printemps approche. Je pense à toi, à tous ces petits bonheurs simples que tu ne peux plus vivre.
Je suis en colère contre moi...Je m'en veux tellement Gitan.
Je me dis sans cesse "si je l'avais empêché de sortir ce jour là...", si, si, si...

En ce moment, je me réveille souvent en pleine nuit, et la première chose qui me vient à l'esprit c'est: "Gitan est mort...". Je n'arrive toujours pas à accepter. Tu me manques. J'ai mal au cœur, j'ai mal à l'âme.
Et je dois garder tout ça pour moi. Pour tout le monde, c'est une affaire classé...Mais moi j'ai le mal de toi qui me taraude.

Gitan, mon tendre, je le dis sans vouloir en faire trop, en toute simplicité...Je t'aime mon amour, Je t'aime de tout mon cœur. Je donnerai tout pour que tu sois là, à dormir tranquille sur le canapé.
On dit que lorsqu'une personne qu'on aime disparait, on a tendance à la déifier, la mettre sur un pied d'estale, comme si l'absence déformait la réalité. Mais pour moi, tu était déjà quelqu'un (oui je dis bien quelqu'un!) d'exceptionnel. L'amour que j'ai pour toi était le même...C'est pour cela aussi que je souffre tant.

Tu me manques mon bel amour. J'ai beau écrit, encore et encore, laisser passer le temps...rien ne me soulage. Il m'a séparé de toi pour toujours. Je ne pourrai jamais plus t'embrasser, jamais plus te serrer contre moi...Jamais...Jamais...Ce mot résonne en moi...C'est le mot le plus détestable que j'ai connu...C'est une terrible sentance...Jamais mon beau Gitan...

Bonne nuit...

Posté par Zarasam à 23:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


" Un seul être vous manque et tout est dépeuplé"


Posté par Zarasam à 21:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 février 2008

Dans mes rêves

Dans mes rêves les plus secrets
viens encore m'enivrer
mon félin adoré

viens danser
et viens me froler
Laisse ma main glisser le long de ton dos
laisse moi respirer ton parfum...
Enivrant...

Dans mes songes les plus discrets
viens ronronner
mon chat aimé

Vient dormir
et vient te blottir.
Pose ta tête sur mon ventre
et ta patte tendre sur mon bras
laisse moi rêver à ta douce présence...

Posté par Zarasam à 19:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2008

le temps passe

Le temps passe mais rien ne change. J'ai toujours le mal de toi...
Chaque petit moment de vie anodin me ramène à toi...
Je me souviens tout d'un coup des détails qui me semblaient insignifiants avant...Avant...

La douleur est toujours aussi vive.
Je sais bien qu'on ne peut rien changer,
ce qui est écrit ne s'efface plus.

Mais mon amour lui non plus ne s'efface pas.
Tu es en moi,
gravé dans ma chair,
gravé dans mon coeur.

Je t'aime...

Posté par Zarasam à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2007

Vient, vient,vient...

Je suis malade
je pense à toi et je m'entête
ouais je sais c'est pas chouette

Je suis névrosé
complètement fracassé

Tout m'emmerde
Coquille vide
Coquille vide

Tout m'emmerde
Ce monde qui pue
ca sent la gerbe
ca sent la merde

Que de vacarme
et que de drame
dont je n'ai plus rien a foutre
Que de bruit
que de bruit

j'voudrai juste un peu de silence

Laisse moi espérer une dernière danse
un frisson, une transe
les yeux dans les yeux mon amour

Vient, vient, vient
ramene toi
retrouve moi
Vient
Laisse les dire
j'm'en fous qui m'prennent pour une taré
Tout c'que j'veux c'est toi
tes beaux yeux mon adoré

Vient, vient, vient
ammene moi sur ta planète
J'ai besoin d'air
Ouais je sais, j'suis pas nette
J'ai besoin d'air
J'ai besoin d'air

Vient, vient, vient
Vient, vient, vient

Mon amour, mon adoré
J'suis complètement déglingué
j'ai du mal à respirer
Ouais j'm'entête
J'suis totalement borné
J'ai le coeur sinistré

Vient, vient, vient...




Posté par Zarasam à 22:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

On peut sécher ses larmes...

 

"On peut sécher ses larmes, mais son coeur, jamais" Marguerite de Vallois

PICT0025

Posté par Zarasam à 01:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Putain comme je me sens con!

Putain comme je me sent con!
Je vois tout ces gens qui passe ici, qui lise ma vie, mon amour d'abruti.
Je me dis qu'il doivent vraiment me prendre pour une sotte, une fille un peu dinguotte...
Pourtant je suis pas comme ça. J'ai les pieds bien sur terre, la tête un peu dans les étoiles, que du banal en faite...

Mais depuis 22 jours exactement, j'sais pas, je me reconnait plus...Je me sens vide. Tout me semble si dérisoire sans toi...Je sais pas ce qui m'arrive...Je continue pourtant à vivre normalement, mais tout me parait gris...Je me sent comme dans un nuage, j'ai l'impression qu'autour de moi rien n'a de contenance, tout est creu, et vide de sens
.
Un truc pareil ca ne m'est jamais arrivé, jamais...J'ai déjà eu des animaux, j'ai déjà été triste de les perdre mais là ça dépasse tout!
Pourquoi?
Pourquoi est ce qu'une vie sans toi me parait si dérisoire?
Il n'y a pas un jour ou je ne pense pas à toi, pas un seul. Il arrive même qu'on me parle, je fais semblant d'écouter mais je ne vois que toi...Il n'y a que toi dans ma petite caboche un peu foutu!
Oh! Je comprendrai qu'on me prenne pour une fofolle...
Même moi je me le dis...
Mais ca n'empèche rien.
C'est comme si à l'instant où tu étais parti, on m'avait tranché à vif le coeur...Je me sens amputé à l'interieur...
Il m'a volé un bout de moi.
Quand je pense à toi, je ne vois pas le chat...Je te vois toi, Gitan, mon compagnon de route, celui qui est entré dans ma vie, qui a tout bousculé.

Je ne t'oublierai jamais Gitan...J'écrirai encore souvent mes lettre à toi. D'autre me liront, d'autre me prendront surement pour une maboule...Mais au fond je m'en contre fou. Quoi qu'en dise les gens, rien ne changera.
Je serai toujours ton amoureuse transie...
Pour toujours...
A jamais Mon Amour...

Posté par Zarasam à 00:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]